• Très loin...


    Emporte-moi
    Loin de ce monde
    Loin de cette terre,
    Loin de cette Vie.
    Une vie qui ne tient qu'à un fil,
    Une vie si... fragile
    Comme un pantin qui ne sait plus à quoi se tenir,
    Comme un pantin qui ne sait plus à quoi s'en tenir...

    Envole-moi
    Que mon esprit soit libre,
    Que mon âme arrete de souffrir,
    Mon corps cessera d'être meurtri
    Par ces idées noires qui me hantent l'esprit...

    Emmene-moi,
    Découvrir une contrée lointaine,
    Un pays imaginaire,
    Là où règnent calme et sommeil,
    Là où règne... repos éternel

    TUE-MOI


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Heljih
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 17:17
    ...
    Tjs aussi gaie... C'est quoi ces fameuses idées noires?
    2
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 18:00
    ... reponse
    celles qu'on lit, désolée.
    3
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 20:48
    ... ter
    leur provenance? je n'en sais rien... peut-être ce qu'il y a de plus profond en moi, peut-être une double personnalité...
    4
    Heljih
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 21:51
    désordre de la personnalité?
    Je ne pense pas. C'est pas aussi grave. C'est un "combat interieur" à gagner rien de plus. Difficile certes, mais rien de plus. J'te laisse faut que je bosse -_-"
    5
    Ligeia
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 09:11
    Bonjour
    Je viens de voir ton petit mot sous mes vers et t'en remercie. Tu es d'autant plus à féliciter pour ton écriture dans la mesure où tu as choisi une autre voie et que tu t'y adonnes quand même de façon éclairée... pour ma part, je n'ai pas grand mérite, je suis littéraire depuis le berceau je crois ;-) et c'est devenu mon métier. Pour la musique dans le blog, je veux bien te donner les codes html et t'expliquer comment faire, c'est mon amie Savéria de Fantastissimo qui m'a donné le truc. Ecris-moi par mail privé, le voici (tu enlèves les < > avant de le taper) : ligeia.vfree.fr Belle journée à toi.
    6
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 21:08
    L'imaginaire.
    Peut être est ce là. Loin de tout, loin des hommes, que ce situe la clé. Seul l'imaginaire libère, donnont libre court à nos pensée, elles nous le rendront bien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :