• MALADIE

    Plus de dix ans de maladie
    Une maladie qui n'a pas de medecin.
    Je suis attachante pour certains, repoussante pour d'autres; souriante pour les uns, et désespérement triste pour les autres.
    Nous sommes tous des Etres complexes. Certains ont eu le courage d'essayer de me comprendre. D'autres ont abandonné. Je les comprends. C'est une tache très difficile de me comprendre un peu, et impossible de me comprendre à 100 % :
    J'ai enterré des souvenirs en moi et je me suis juré de ne jamais les révéler. Malheureusement, à mon insu, des petits monstres refont surface autrement et me disent :
     
    "ne nous oublies pas, nous serons toujours auprès de toi, fuis dès qu'il est encore possible, nous devons t'empecher de profiter de la vie, n'oublies pas ce qu'il s'est passé, dix ans plus tot..."
     
    Voilà, je suis malade.
    Je ne fais même pas confiance l'être le plus proche de moi :mon ombre.

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    G.K
    Lundi 7 Mai 2007 à 12:53
    Courage!
    Avez-vous essayé de vous faire comprendre des gens proches qui ont essayer de vous comprendre? Peut-être les avez-vous poussés hors de votre vie, ils n'ont peut-être pas fait le choix de vous abandonner et ne vous on peut-être pas abandonné du tout (l'acceptation d'un rejet n'est pas son adhésion). L'absence de ces "anciens" proches ne peut-elle pas être la nouvelle étape à franchir pour ne plus écouter ces "petits monstres" qui ne cessent de vous montrer qu'ils sont là, le souvenir de ses gens là étant peut-être d'une grande présence. Cette absence pourtant trés présente ne peut-elle pas être le vecteur d'un chemin ou vous ne referiez plus les mêmes erreurs? Et ces absents ne répondrait-ils pas à votre appel si le besoin se faisait vraiment sentir de recourir à leur présence physique ou morale? Si ce n'était pas le cas ils n'auraient peut-être jamais été aussi proche et ne pourraient même pas êtres qualifiés "d'ancien proches". Le fait d'écrire ce billet nous montres a tous que vous souhaitez aller au delà de tous ça. En effet : qui peut savoir ou voir qui vous etes si vous vous refusez de prendre le risque d'en parler aux gens qui sont proches de vous. Ne seriez vous pas moins seule si vous partagiez votre douleur? Ps : Parfois je m'étonne, comment écrire ceci avec aussi peu d'information sur vous. Il faut dire que vos textes sont parlants... COURAGE!
    2
    Lundi 7 Mai 2007 à 23:53
    Why
    How many times do I have to try to tell you That I'm sorry for the things I've done But when I start to try to tell you That's when you have to tell me Hey... this kind of trouble's only just begun I tell myself too many times Why don't you ever learn to keep your big mouth shut That's why it hurts so bad to hear the words That keep on falling from your mouth Falling from your mouth Falling from your mouth Tell me... Why Why I may be mad I may be blind I may be viciously unkind But I can still read what you're thinking And I've heard it said too many times That you'd be better off Besides... Why can't you see this boat is sinking (this boat is sinking this boat is sinking) Let's go down to the water's edge And we can cast away those doubts Some things are better left unsaid But they still turn me inside out Turning inside out turning inside out Tell me... Why Tell me... Why This is the book I never read These are the words I never said This is the path I'll never tread These are the dreams I'll dream instead This is the joy that's seldom spread These are the tears... The tears we shed This is the fear This is the dread These are the contents of my head And these are the years that we have spent And this is what they represent And this is how I feel Do you know how I feel 'cause i don't think you know how I feel I don't think you know what I feel I don't think you know what I fear You don't know what I fear
    3
    Dimanche 13 Mai 2007 à 17:49
    plus qu'une absence
    et si ces personnes absentes ne sont plus de ce monde? PS: pour les textes anglais, j'ai du mal! je ne susi pas si bilingue que ça (essayez en allemand!)merci d'avance!
    4
    G.K
    Lundi 14 Mai 2007 à 01:14
    Par absence...
    Elles ne sont pas absentes à partir du moment où elles vivent dans votre coeur. Evitez juste de faire d'elles des entités qui vous étouffent, elles ne le souhaitent certainement pas et vous ne meritez pas non plus de vous faire souffrir inutilement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :